L’huile de nigelle est-elle dangereuse ?

Réputée pour ses bienfaits santé et beauté, l’huile de graines de nigelle, aussi appelée huile de graines noires, est une huile végétale utilisée dans de nombreuses parties du monde, elle est bien connue de la médecine chinoise, ayurvédique et prophétique.

Les bienfaits de l’huile de nigelle sont nombreux sur notre santé, elle permet notamment de soulager les allergies ainsi que prévenir des maladies saisonnières. Les civilisations asiatiques ont bien compris son rôle important sur l’immunité et l’utilisent pour vivre en bonne santé et longtemps.

La nigelle est une plante herbacée de la famille des renonculacées. C’est à partir de cette plante que l’on obtient ses graines ovoïdes d’un noir prononcé. Les graines de nigelle sont pressées à froid pour obtenir cette merveilleuse huile des pharaons. L’huile de nigelle possède d’innombrables bienfaits lorsqu’elle est consommée fréquemment. Elle permet notamment de lutter contre les maladies saisonnières, de calmer les allergies, mais aussi de prévenir de certaines maladies chroniques.

Dans cet article, nous allons voir si cette huile végétale comporte des risques pour la santé, présente-elle un niveau de toxicité élevé ? est-elle sujet à de nombreuses allergies ? provoque-t-elle de nombreux effets indésirables lorsqu’elle est appliquée topiquement ou prise par voie orale ?

Voyons tout cela ensemble

Une faible toxicité

On sait que la graine contient des substances qui peuvent être problématiques à forte dose, des saponosides qui peuvent devenir irritants, des alcaloïdes qui peuvent devenir toxiques.

De nombreuses études et revues scientifiques ont été faites au sujet de l’huile de nigelle, les scientifiques mettent en avant les nombreux bienfaits de l’huile de nigelle, mais également sa très faible toxicité. Celle-ci a été mesurée in vivo sur des animaux en injectant des quantités phénoménales d’huile de nigelle plusieurs fois, de manière récurrente.

Plus précisément, une étude scientifique de ce type a été réalisée par A Zaoui et ses collègues en 2002 afin de déterminer le niveau de toxicité de l’huile de nigelle sur des animaux.

Dans une étude faite sur animaux [1], on commence à voir apparaitre des problèmes dans le bilan sanguin avec une dose de 2 ml d’huile par kg de poids de corps pendant 12 semaines. Pour un humain de 70 kg cela représenterait 140 ml par jour. Soit 28 fois plus que la dose normale prescrite (5 ml / jour).

On verra en effet que l’huile de nigelle est très peu sujet aux allergies, mais également aux effets indésirables, elle possède une très faible toxicité.

Quelques précautions d’utilisation de l’huile de nigelle

*L’huile de nigelle est contre-indiquée chez la femme enceinte

*L’huile de nigelle est déconseillée chez le patient sous anti-coagulant.

* Dans le cadre d’une application topique, l’huile de nigelle doit toujours être diluée avec une autre huile en raison de sa forte concentration en huile essentielle.

*Evitez le contour des yeux

*Veuillez procéder à un test dans le pli du coude avant utilisation. Bien que l’huile de nigelle soit très rarement sujet à des allergies, il est prudent de procéder au test.

*Veuillez respecter les doses indiquées.

Privilégier une huile de nigelle de qualité

Comme nous le savons, la composition des graines de nigelle peut énormément varier en fonction du climat, de l’emplacement géographique, des techniques de culture, de récoltes utilisées, des techniques de stockage également.

Etant donné que ses bienfaits sont notamment procurés par sa composition riche en principe actif, une huile de nigelle de mauvaise qualité verra ses vertus diminuer, si ce n’est disparaître. D’où l’importance de sélectionner par avance une huile végétale qui respecte les bons critères de production et de traitement. Par ailleurs, dans certains cas, l’huile de nigelle pourra aussi être dangereuse si elle est de mauvaise qualité : les émissions diesel sont un problème fréquent chez les huiles bas de gamme.

En savoir plus sur les critères importants pour reconnaître une bonne huile de nigelle.

 

 

 

Conclusion :

[1] : Zaoui A, Cherrah Y, Mahassini N, Alaoui K, Amarouch H, Hassar M. Acute and chronic toxicity of Nigella sativa fixed oil. Phytomedicine. 2002 Jan;9(1):69-74.

close

Recevez 7 recettes beauté avec la nigelle (offert).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *